Kuzul ar Brezhoneg

Groupement d'associations culturelles de langue bretonne

Blog

  • Douenwenn, Sainte patronne des amoureux!

    N'oublions pas de célébrer le 25 janvier Sainte Douenwenn, patronne bretonne des amoureux!

    Pour l'occasion nous vous offrons des cartes à télécharger au format pdf.

     

     

    Connaissez-vous Santez Douenwenn la Sainte-Patronne des amoureux ?

    Nous voici donc en Pays de Galles, sur les pas de Santez Twina, en gallois ce n'est pas tout à fait la même orthographe qu'en breton, mais c'est la même Sainte, aucun doute possible !
    La Saint Valentin est fêtée depuis quelques années seulement, elle sert avant tout une fin commerciale. Mais saviez-vous que les Celtes ont une Sainte patronne des amoureux, similaire ? Elle est surtout honorée au Pays de Galles.

    Là-bas elle est surtout connue sous le nom de Dwynwen, mais on trouve d'autres écritures : Dwyn, Donwen, Donwenna, Dunwen, Thenova... Elle vivait au 5ème siècle et était l'une des 24 filles du prince Brychan Breicheinog. Elle était merveilleusement belle, aussi belle que le soleil ; Elle était amoureuse de Maelon, et lui était fou amoureux d'elle. Malheureusement, elle ne voulait pas se marier avec lui : la raison n'est pas claire. Selon certaine version de l'histoire, elle souhaitait devenir religieuse, dans une autre elle avait été donnée en mariage par son père à un prince, et le malheureux Maelon, lui, ne comprenait pas pourquoi, ou ne souhaitait pas comprendre. Peinée de l'empressement de son bien-aimé elle s'enfuit loin de lui et alla se cacher dans un bois. Une nuit, en rêve, un ange lui enseigna comment préparer un anti-philtre d'amour pour faire cesser le sentiment qui l'unissait à Maelon.
    La posologie ne fut sans doute pas bien suivie quand le brevage fut proposé à Maelon, car il cassa tous ses élans envers Dwynwenn, tant et si bien qu'il se transforma en glace. Douenwenn se recueillit longuement pour que 3 de ses prières soient éxaucées : 1- que Maelon soit libéré de la glace ; 2- que tous les vrais amoureux soient délivrés des maux d'amour, ou en les unissant dans l'harmonie, ou en cassant les amours malheureux subis par un seul ; 3- que personne ne la demande en mariage. Elle parti alors s'installer dans un endroit tout à fait désert, un îlot non-loin de l'île de-Vôn : Ynis Llanddwyn.
    C'est de là que Santez Douenwenn devint la Sainte-Patronne de tous les amoureux. Par exemple, nous savons que le poète Dafydd ap Gwilym, au 14ème siècle, lui avait demandé de lui donner Morfudd, la femme qu'il aimait. Ce poète était fort hardi car Morfudd était une femme mariée !
    L'endroit est devenu très célèbre par la suite, au 16ème siècle : on y faisait de nombreux pardons, et il devint le lieu le plus riche de la région. Il y a là une fontaine sacrée : Ffynon Dwynwen. On peut connaître la véracité d'un amour en y jetant des miettes de pain, et en y étalant ensuite un mouchoir à la surface de l'eau. Si quelque anguille vient à le troubler les choses vont pour le mieux ! Il y a encore plus simple : si l'eau bouillonne alors que vous vous trouvez en face de la fontaine, c'est que tout va bien. Santez Douenwenn est également priée pour guérir les animaux domestiques.

    On trouve aussi des fontaines d'amour en Bretagne, avec ces mêmes éléments : des miettes, des anguilles, des linges... et cette Fête là (25 Janvier) est toute proche de la grande fête de toutes les femmes dans le calendrier celte, le premier Février. Ce sont les déesses qui étaient chargées de protéger les animaux.
    Porthddwyn au Pays de galles lui est également dédié, et une église en Cornouailles britannique. En Bretagne armoricaine, c'est sous le nom Touinenn, Touin, Touina... qu'elle est connue... Elle est honorée à Plouha, Lanloup, Pleudihen-sur-Rance, par exemple. Cette Fête a de plus en plus de succès. On a l'habitude, à cette occasion, d'offrir des fleurs, des chocolats et des "cuillers-d'amour" si célèbres au Pays de Galles, on envoie également bien des cartes postales. N'oubliez donc pas : le 25 Janvier.
            

     

     

     

  • Divi Kervella (1957-2017)

    Divi a consacré sa vie à la langue bretonne, aux brittophones et à leur futur. Pendant plus de 35 ans, il a mené à bien des centaines de travaux de toutes sortes au sein de Kuzul ar Brezhoneg pour les membres de l'association, les maisons d'édition et leurs magazines, ainsi que pour des organisations publiques et pour celles et ceux qui sollicitaient son aide. Il était un homme humble et un travailleur de l'ombre. Ses compétences sur la langue bretonne, les toponymes, la traduction et ses connaissances en Histoire et dans d'autres domaines étaient grandement précieuses.

    Qu'il soit remercié du fond du cœur.
  • Reun ar C'halan

    Aet eo Reun ar C'halan (René Galand) d'an anaon d'an oad a 94 vloaz er Stadoù Unanet, e-kichen Boston.

    A orin eus Kastell-Nevez-ar-Faou e oa. Skrivet en deus kalzik e brezhoneg : danevelloù, barzhonegoù, eñvorennoù, embannet gant Al Liamm.
  • GWERZ FAÑCHIG KEMPER

    Kinniget d’ur bugel ha d’e dud, ha d’an holl re a gred difenn hon yezh a-enep al lezenn c’hall
    Kanet war don Gwerz Ker Is


    « Tout autre signe diacritique [que ceux du français] attaché à une lettre ou ligature ne peut être retenu pour l’établissement d’un acte de l’état civil. »

    Circulaire Taubira, Gouhere 2014

    1
    Petra zo nevez e Kemper
    Ma klevan trouz ’barzh an ti-kêr
    Gwashoc’h ’vit gwechall e kêr Is
    Pa zirolle ar yaouankiz

    2
    E Kemper n’eus netra nevez
    Nemet ur bugelig a ve
    Ur bugel ha n’eo ket gwall vras
    Hag a zo ganet en e noazh

    3
    An tad, ar vamm, zo Bretoned
    Hag o deus graet ur mell torfed
    Anvet o deus o bugel Fañch
    Un dichekadenn ouzh ar Frañs

    4
    Selaouit mat, ret deoc’h kompren,
    E-kreiz an anv ’z eus un « n »,
    Ma lakaer warnañ un dildennig
    ‘Vo diskaret ar Republik.

    5
    Ar Republik, gall plusk hag all,
    A gouezho war he c’hemend-all
    Ma skriver ’n anv brezhonek
    ’vel ma tleje bezañ skrivet

    6
    Ar prefed zo dirollet mik
    Ha prokulor ar republik
    En e vurev ’ta, petra ra ?
    Adlenn kelc’hlizher Taubira.

    7
    E daou vil seitek, Bretoned
    Ar stad ’c’hall ’nac’h ’vefe skrivet
    Hon anvioù e brezhoneg
    Ret o skrivañ ’vel e galleg.

    8
    Brav eo dit-te, Fañchig bihan,
    Rak karet out gant tad ha mamm
    Met gant ar stad, anat n’out ket
    ’blamour d’az anv brezhonek

    9
    Rak ar Vro-C’hall, ma Fañchig kaezh,
    N’an’vez netra nemet ur yezh
    N’haller skrivañ ’met e galleg
    An holl anvioù brezhonek.

    10
    N’out ket ’vel Fañched all ar vro
    Gant da groc’hen flour divarv
    Te ’pez pokoù gant ar merc’hed
    Fañch barvek ’vat n’en devez ket.

    11
    Echu bremañ ma gwerzennig
    ’ginnigan dit-te, paotr Fañchig,
    Sur on vo klevet a-raok pell
    E-barzh Radio Breizh Izel.
  • À la découverte du livre en breton

  • Prizioù 2017

    Da geñver Prizioù dazont ar brezhoneg 2017, kenaozet gant Frañs 3 Breizh hag Ofis publik ar brezhoneg, eo aet priz ar gwellañ levr faltazi gant Yann Bijer evit e romant Bar Abba, embannet gant Al Liamm.

     À l'occasion des Prix de l'avenir de la langue bretonne 2017, coorganisés par France 3 Bretagne et l'Office de la langue bretonne, Yann Bijer a reçu le premier prix dans la cétégorie "livre de fiction" pour son roman Bar Abba, édité par Al Liamm.
  • Al lec'hienn Lenn

    Ce site est le fruit d’un partenariat entre Livre et lecture en Bretagne, l’Office public de la langue bretonne et Electre. Il a pour objectif de permettre au grand public, brittophone ou non brittophone, de découvrir les productions en langue bretonne. LENN n’est pas un site marchand. Pour vous procurer les livres, n’hésitez pas à les commander chez votre libraire.

    http://www.lenn.electre.com/FR

    Frouezh ur c’henlabour etre Levrioù ha lennadennoù e Breizh, Ofis Publik ar Brezhoneg hag Electre eo al lec’hienn-mañ. Savet eo bet evit reiñ d’an holl da c’houzout petra ‘vez embannet e brezhoneg. Ne vez ket gwerzhet al levrioù war-eeun war al lec’hienn LENN. Evit prenañ al levrioù e c’hellit goulenn anezho digant ho levrdiour.

    http://www.lenn.electre.com/BR

     

  • Stand KaB e Karaez 2016

    Roll ar sinerien a vo war stand KaB e gouel al levrioù e Karaez d'ar Sadorn/Sul 29-30 a viz Here 2016

     

    Kristian Braz evit Rebetiko hag istorioù all ha troidigezh Romant Jack London Galv ar bed gouez

    Goulc'han Kervella evit Mari Vorgan ar glandour hag Ar roc'h toull livet

    Herve Corbel evit Je t'embrasse bien fort, A bientôt

    Aleksandr ar Gall evit La semana de Fray Arturo troet diwar ar brezhoneg / Y. Drezen

    Marsel Maudire evit Mor ha bagoù (geriaoueg teiryezhek brezhoneg-galleg, saozneg)

    Serj Richard evit Ar beskont daouhanteret troet diwar an italianeg / I. Calvino

    Madalen an Amour Du côté des cinq croix troet diwar ar brezhoneg

    Bernez Tangi evit 1973

    Yann Bijer evit Bar Abba romant

    Paskal Tabuteau evit an Iliaz troet diwar ar gresianeg / Homeros

    Herve Seubil Kernaudour evit Keridwal barzhonegoù

    Gerard Cornillet evit Sola Fide troet diwar an alamaneg / Martin Luther

    Mich Beyer evit Ur person evit Enez Sun troidigezh / Henri Queffélec

    Daniel Carre evit Nag ar gwenan? hag evit Et nos abeilles ? / L. Herrieu

    Yveline an Don evit Bravigoù Tiffany troidigezh / Truman Capote

    Stefan Carpentier evit troidigezh al levr bannoù treset Pepper ha Carrot gant David Revoy

Pages

S'abonner à Blog
trouducru